Pierre, du village d’à côté…


A peine sorti de la rue principale, traversant le village et très longue, plus de deux kilomètres, du « village d’à côté », on passe une petite colline et du haut du surplomb on aperçoit, par journées de beau temps, le clocher en pointe ronde et bombée de la « cathédrale en grés rouge » du village de la vallée.

Les différents rectangles et carrés en tons de rose et de rouge des pierres de grés lui donnaient une majesté sans pareil. Son toit en tuiles revêtues de métal émaillé, par moments colorées de façon étonnante en tons or, vert, rouge et formant des motifs, lui donnait un air de jamais vu, et c’est une partie de ce qui fait encore de nos jours son charme, à cette église construite au dix-neuvième siècle sur une des collines de ce joli village industriel.

En orientant le regard vers la gauche , un peu plus loin sur la route, un chemin de forêt amélioré de gros cailloux écrasés, on apercevait de temps à autre au travers d’une trouée dans la forêt de sapins et d’épicéas, quelques uns des toits, tuilés ou recouvert de plaques de tôle ondulée, de l’usine. On voyait aussi le toit de la halle verrière et sa cheminée qui dominait de quelques mètres le reste des bâtiments. Son ossature en poutrelles d’acier peintes ressortait en se distinguant vraiment du cadre tranquille des maisons accolées du village et attestait de la présence réelle de l’usine « à cristal ». 

Après une descente en méandres assez sévères, pour aller dans le village, de facto il fallait descendre quel que fut le point cardinal de départ. La route conduisait à la partie la plus éloignée du village mais déjà intégrée, là où se trouvait le moulin, près de la rivière qui traversait l’usine et à fortiori le village, construits par-dessus et le long de cette dernière, la « Münz ».

Pierre, ce jour là, était assis sur la charrette lourde de bois de hêtre, en billes fendues en longueurs de un mètre. La charrette était tractée par les deux boeufs qui appartenaient à son papa et qui servaient aussi certains jours de la semaine, entre autre, à conduire le bois à l’usine, une sorte de transport d’approvisionnement des stocks de bois de cette dernière. C’était là une activité complémentaire qui permettait de payer plus ou moins l’entretien du maigre matériel agricole qui servait au métier du papa de Pierre. Il était paysan, cultivateur disait-on déjà.

Dans « le village d’à côté », il faisait partie d’une population assez importante de paysans et d’ouvriers du monde agricole, de métayers pour la plupart. L’emploi agricole, culture de blé et de maïs, de betteraves et de choux blancs, l’élevage destiné à la boucherie, s’étaient bien implantés dans ce village là, où peu d’activité industrielle était de mise.

Pour nourrir le troupeau de quelque vingt vaches et boeufs, le papa de Pierre était très occupé, ses journées duraient une éternité et Pierre ne voyait pas souvent son papa. C’était donc une de ces journées que Pierre savourait réellement et espérait qu’il y en aurait beaucoup d’autres. Mais l’école  lui prenait du temps aussi.

Oh, il n’aimait pas beaucoup aller à l’école, mais quelle autre solution y avait-il ? Il fallait attendre quatorze ans pour aller travailler. Pierre était attiré par la « bête », le monstre, il voulait devenir verrier.

…/…

A suivre

Cet article a été publié dans Tranches de vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Pierre, du village d’à côté…

  1. c’est captivant ; tu sais bien nous plonger dans le quotidien de ces personnes, nous en faire sentir l’existence. Continue !

  2. alsacop dit :

    Le meilleur ! Les personnages vivent dans un décor clair.
    Les ouvriers de l’usine, mais aussi des journaliers bientôt propriétaire….
    Et Pierre !!

  3. noelle dit :

    On a le village , le moulin, le chemin en forêt…je continue la balade…. et fais la connaissance de Pierre….
    A bientôt Doume …Pierre aura grandi….
    Bises

  4. noelle dit :

    La belle rencontre de ta grand-mère….le petit Doume, il n’est pas encore là !
    Bises , bon week-end

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s